15. mag, 2018

Enchevêtrement quotidien, Italie.

L'Italie est la dialectique entre le sous-développement et le développement dans la période d'après-guerre, le beau pays contre les violations de permis de construire pour économiser de l'argent, qui a caractérisé les années soixante-dix et quatre-vingt, puis celle entre la dynamique de faire des affaires et de l'emploi, qui a marqué les décennies suivantes. Aujourd'hui, à partir des données officielles des sources de l'Etat, nous avons une image d'un pays divisé en deux. Un Sud qui a renvoyé chez lui toute une classe dirigeante, tenu pour responsable de son aide à la faillite, dont il partirait définitivement. Et un Nord qui a peur de perdre son confort et qui se cache derrière le racisme, le protectionnisme, le désir d'une plus grande sécurité. Une coupe la péninsule en deux, d'un côté représenté par la Ligue avec sa rhétorique protectionniste et l'autre représenté par pentastellati qui a emporté tous les architectes précédents d'immobilité. Maintenant, ces deux forces voudraient conduire le pays ensemble. Nous ne pouvons pas penser que seul un miracle de dextérité ou d'aventure très italien des saints, des poètes et des martyrs, va mettre le projet au large de la gouvernabilité dont nous avons tant besoin. (attention aux prostituées)