9. set, 2017

Non seulement le droit italien, mais aussi le pape est populiste !!

Après le pape, le pape polonais, médiatique et politique est ici le pape Joseph Ratzinger. Trop intellectuel, trop détaché et, en même temps, trop impliqué dans les tensions qui traversent la société et l'Église pour soutenir la collision sur tous les fronts, sans se déstabiliser intérieurement. Ensuite, vient de l'Argentine un pape de la langue qu'il aime aux fidèles, mais aussi aux critiques du christianisme, et sera une longue papauté avec la rhétorique sur le pauvre, le dernier de la terre. Une papauté qui vient directement de la culture souriante, luride et moqueuse des dictatures sud-américaines. Il commence à se faire photographier en embrassant les enfants sur les mères qui sont très douées qui sont très semblables à ceux qui ont demandé la pédophilie avec des évêques, des prêtres et des cardinaux, pour l'apparence de la justice qui domine le Vatican. Il vaut mieux ne pas l'appeler justice, mais la complicité voilée, protégée par le secret de la confession: «Je sais, mais je ne peux pas vous dire», combien de fois avons-nous entendu ces mots, le prêtre avoue un crime à l'évêque et il ne dénonce pas pourquoi il ne peut pas le faire. Nous n'avons jamais été témoins d'un véritable procès pour la pédophilie. Ce pape montre tant de compréhension pour les couples qui vivent ensemble, mais en fait rien ne change, et quand le bon Marino décide pour le registre des unions civiles à Rome, son séjour au Capitol est interrompu par des pièges politiques capturés par les chefs d'institutions et les malveillants qui, en fait, Rome. Critiquant les privilèges et les déviations de son Église, mais il reste comme toujours, rappelez-vous les résultats de sa ostentatoire commission sur Medjugorje, le néant, toute marchandise sur la tête des croyants. Il semble que dans une enquête, environ 80 personnes sur 100 ont exprimé une grande confiance dans le pape Francis, ce qui signifie presque tous les hommes et les femmes de tous âges, riches et pauvres, éduqués et ignorants, conservateurs et progressistes, croyants, agnostiques et non-croyants. Tout le monde l'apprécie. Ce pape est la figure publique la plus populaire et la plus populaire au monde. Nous l'apprécions non pas à partir de l'image construite par les médias rémunérés, mais sur les faits et nous sommes convaincus que, derrière cette figure merveilleuse, il existe un pape qui voit la présence de l'islam en Europe comme un outil, une opportunité, une union de forces croyez-le, à utiliser contre nos libertés, contre nos démocraties. Ils sont de plus en plus en danger car nous menace gravement les libertés et les coutumes de nos femmes, symbole de la civilisation, partout dans l'Ouest. Un enfant de l'Ouest de la Révolution française et la Résistance du siècle dernier.